C’est par un vent de nord-est que nous avons découvert les mille et une facettes de la région de Moret-sur-Loing. Le lieu de décollage, minutieusement choisi par le pilote, en fonction de la direction des vents, est situé en amont de St - Mammès, au bord de la Seine.

Après avoir gonflé la gigantesque enveloppe du ballon (5000 m3) avec de simples ventilateurs, celle-ci s’est dressée dans le ciel grâce à la chaleur dégagée par les brûleurs. Le pilote nous invite, alors cordialement, à bord de sa nacelle et nous donne quelques explications quant à la sécurité et à la position à adopter pour l’atterrissage.

Ca y est, nous décollons ! On commence tout juste à survoler la Seine que déjà, les occupants d’une jolie péniche nous font de grands signes pour saluer notre passage. Nous aurions vraiment envie de leur crier notre joie car le paysage et les couleurs du crépuscule nous touchent en plein coeur. La Montgolfière se reflète sur l’eau avant de se diriger sur la colline de la Seine, de passer au-dessus d’un petit bois et de redescendre dans la vallée du Loing. Nous apercevons la première écluse du canal construite à l’époque d’Henry IV.

A présent, la cité médiévale de Moret-sur-Loing s’approche, nous survolons l’endroit où l’impressionniste « Alfred Sisley » s’était installé pour peindre le pont de Moret et la porte de Bourgogne. Sur notre droite, la petite maison de l’Octroi où étaient autrefois réunis les droits que payaient certaines marchandises et denrées à leur entrée en ville. Maintenant, nous sommes proches de l’église « Notre Dame» commencée au XIIe siècle et terminée au XVe siècle. Il est 20 heures, les cloches se mettent à sonner. Sur notre petit nuage, on pourrait croire qu’elles clament notre arrivée, quelle joie !

Toujours au-dessus de Moret, on aperçoit la maison de Sisley, ses jardins, ainsi que les nombreuses toitures, toutes si différentes les unes des autres... Les gens du village nous saluent, les enfants courent derrière la montgolfière et un bon pacha nous invite pour un apéritif !

Le calme revient à l’orée de la forêt de Fontainebleau si riche en couleurs et en diversité d’arbres. La nacelle caresse délicatement les cimes et nous donne l’impression de pouvoir cueillir à bout de bras les pives. Ce mélange de chênes et de pins dégage un parfum boisé qui ne nous laisse pas indifférents. Des lièvres et des chevreuils surpris nous regardent brièvement avant de prendre la fuite.

Sur le prochain étang, le pilote, d’une dextérité irréprochable, fait délicatement flotter la nacelle sur l’eau. Sur plusieurs mètres, nous avons l’impression de surfer, suivis de quelques poissons curieux de voir cette masse venue du ciel. Nous retenons notre souffle, souhaitant de ne pas avoir les pieds mouillés... Mais comme par enchantement, le ballon reprend de l’altitude et nous fait découvrir au loin les cheminées de Montigny.

C’est finalement après un vol de plus de 15 kilomètres et de près d’une heure et demie que nous nous posons dans une jachère à Darvault, à l’est de Nemours. L’équipier nous rejoint en mini-bus et ensemble nous dégonflons cette énorme enveloppe, fin d’une superbe et culturelle aventure.

C’est avec un magnifique coucher de soleil en toile de fond que nous dégustons le traditionnel « toast» de l’aérostier offert par France Montgolfières. Un moment aussi inoubliable que le reste de l’excursion car c’est à cet instant que toutes les impressions du vol sont dévoilées et partagées entre tous. Le petit plus pour une excellente fin !